Conseil municipal PLO

Nos élu-e-s au Conseil municipal de Plan-les-Ouates (2015-2020) :

  • Nathalie Ruegger, géographe et responsable de placements éthiques,
  • Glenna Baillon Lopez, juriste et remplaçante en enseignement primaire.
  • David (Daouda) Bagagnan, technicien en maintenance bâtiment

se battent pour nos engagements de fond et sont force de proposition au sein du délibératif communal.


RETOUR SUR LE CONSEIL MUNICIPAL

Juin 2019 : Soutien au Plein-les-Watts festival

Le groupe socialiste a déposé la motion « Pour que vive le Plein-les-Watts festival« . Nous avons en effet appris que les éditions 2018 et 2019 du festival avaient connu des difficultés de communication entre l’association organisatrice et la Commune de Plan-les-Ouates sur différents points d’importance. Or, le contrat de prestations qui lie ces deux entités doit être renégocié pour garantir la pérennité de la manifestation au-delà de 2020. Il semblait donc utile aux socialistes que le Conseil municipal réaffirme son soutien à ce festival, gratuit, plein air, organisé pour les jeunes et par les jeunes. Malheureusement, la majorité de droite du Conseil municipal n’a pas voulu relayer ce signal. En dépit du soutien de nos alliés Verts, notre motion a été sèchement écartée.

Mai 2019 : Approbation des comptes 2018 – Merci, Maurice !

Le Conseil municipal a approuvé les comptes 2018 : l’excédent de revenus dépasse les 8 millions de francs ! Bien que nous, socialistes, nous félicitions de la bonne gestion des deniers publics exercée par le Conseil administratif, nous constatons que notre commune a les moyens de ses ambitions. Nous combattrons toute velléité des partis de droite de couper en 2020 dans les prestations sociales, culturelles ou sportives, l’aide aux associations ou encore la politique en faveur de l’environnement.

C’était également une séance de transition pour notre groupe : après plusieurs années passées au Conseil municipal, Maurice Gardiol a souhaité se retirer pour se consacrer à sa famille. Nous saluons son engagement, en nous réjouissant de pouvoir encore compter sur son expérience à l’interne.

Janvier 2019 : Colère ! Le Conseil municipal s’accorde une augmentation

Le président PDC du Conseil municipal a proposé que les jetons de présence des conseillères municipales et des conseillers municipaux soient augmentés de 20%, passant de 100 à 120 francs par heure de séance. Scandalisée, la gauche s’y est opposée en vain. Certes, cette augmentation ne dépassait pas l’enveloppe générale inscrite au budget 2019 pour les jetons de présence, mais elle n’était pas prévue à la base. La mesure était d’autant plus insidieuse qu’elle dépendait d’une simple décision du Bureau du Conseil municipal : il n’y a donc aucun moyen démocratique pour la contester ! Et la majorité bourgeoise l’a confirmée sans scrupules en séance plénière…

Septembre 2018 : Soutien aux contrats de quartier

Depuis trois ans, nous avons appuyé toutes les initiatives du Conseil administratif permettant d’associer la population et des associations d’un quartier en vue de réaliser un projet leur tenant à cœur. Ce fut le cas en particulier pour la création de l’espace Champ-Ravy au Vélodrome. Cette vision faisait du reste partie de notre programme de campagne et nous avons donc déposé en juin une motion pour promouvoir le développement de véritables contrats de quartiers, en s’inspirant d’expériences déjà réalisées dans d’autres communes du canton. Hélas une majorité de droite du Conseil municipal a refusé d’entrer en matière sur ce projet, ne souhaitant même pas comprendre de quoi il s’agissait ! Nous ne pouvons que regretter une attitude si méprisante, mais nous ne renoncerons pas à relancer ce débat par d’autres moyens dans les mois à venir.

Décembre 2017 : Grands projets urbains, un défi pour ces dix prochaines années !

Avec le prochain début des premières constructions aux Sciers, puis d’ici à deux ans de celles des Cherpines, c’est un immense chantier qui s’ouvre devant nous. Il ne s’agit pas seulement de construire des immeubles, mais aussi de concevoir de nouveaux quartiers avec toutes les infrastructures nécessaires, dont plusieurs (écoles, zone sportive, espaces culturels et sociaux) relèvent de la responsabilité des communes concernées. C’est un défi à la fois environnemental, au sens large du terme, mais aussi financier puisque cela implique des investissements de plusieurs dizaines de millions de francs sur quelques années. Il y aura des choix à faire dans le respect du bien commun : nous nous engageons à soutenir en priorité des projets utiles et accessibles pour le plus grand nombre.

Septembre 2017 : Mobilisation générale

Les questions de mobilité sont hélas un souci permanent à Plan-les-Ouates depuis des dizaines d’années. On nous avait promis, lors de la construction de l’autoroute de contournement, des mesures de dissuasion pour limiter au maximum l’utilisation de la route de Saint-Julien par du trafic pendulaire. Rien n’a vraiment été entrepris dans ce sens. Et aujourd’hui le Canton cherche à densifier le projet des Cherpines sans que de vraies solutions aient été trouvées pour organiser la mobilité dans cette région. Certes il y aura le tram, mais il est peu probable qu’il suffise pour répondre aux besoins du quartier. Enfin le Canton veut faire passer, sur une des zones vertes de la commune, une nouvelle route transversale qui amènera encore plus de voitures dans le cul-de-sac de la Jonction ou de Carouge aux heures de pointe. Pour notre part, nous nous engageons à combattre des projets qui ne facilitent pas une mobilité douce et respectueuse de notre environnement.

Mai 2017 : Merci, Richard !

Notre camarade Richard Jeanmonod a cessé le mois dernier son mandat de conseiller municipal après presque 12 ans de service. Nous tenons à le remercier vivement de son engagement tout au long de ces années. Ses interventions dans les commissions et lors des séances plénières ont toujours démontré sa grande connaissance du terrain et des besoins de la population de notre commune. Son expérience de syndicaliste et ses activités au sein de plusieurs associations ont été un enrichissement pour nos réflexions et nos débats dans la recherche du bien commun.

Glenna Baillon-Lopez, présidente de notre section, lui succède au sein du groupe PS du Conseil municipal. Elle s’engage avec beaucoup de coeur et d’intelligence au service du parti et de la population.

Novembre 2016 : Budget 2017 – Prévoir une diminution des recettes

Avec l’introduction annoncée des réformes de l’imposition des entreprises (RIE III), il sera difficile de trouver des économies dans le budget municipal sans que cela impacte la qualité des prestations actuellement fournies et qui, à nos yeux, ne sont pas un luxe, mais une réelle prise en compte de nos responsabilités.

Plan-les-Ouates a pu constituer ces dernières années dans nos comptes une réserve conjoncturelle. Nous souhaitons que celle-ci puisse être, le moment venu, utilisée pour amortir en douceur les chocs éventuels dans l’établissement de budgets futurs, sans être obligés de prendre des décisions hâtives par rapport à ces prestations auxquelles nous tenons. Nous souhaitons également que Plan-les-Ouates, en lien avec d’autres communes du canton, soutienne la demande de vraies mesures de compensation et un taux d’imposition des entreprises raisonnable pour éviter un report de charges trop important sur les collectivités publiques.

Mars 2016 : Oui à la mobilité douce ! Non aux pesticides !

Notre groupe est préoccupé par différentes questions en lien avec la mobilité et l’environnement. Ne conviendrait-il pas, pour assurer la sécurité des uns et des autres, sur les chemins de campagne comme sur les grandes artères, de généraliser la modération du trafic sur l’ensemble de la commune ? Il nous semble aussi important de trouver un moyen de créer au moins une voie de bus tout au long de la route des Saint-Julien pour permettre une accélération des transports publics.

Par ailleurs nous voulons que la commune renonce à l’usage de tout engrais ou pesticide qui peuvent mettre la santé et l’environnement en danger. Dans ces domaines les services publics doivent montrer l’exemple et encourager aussi les privés à faire de même. Nous allons agir dans ce sens ces prochains mois.

Novembre 2015 : Budget 2016

La fin de l’année approchant, le budget de l’année suivante constitue le plat de résistance des séances des commissions et du Conseil municipal de Plan-les-Ouates. Le groupe PS souhaite pouvoir maintenir les prestations mises en place ces dernières années par notre commune. Plusieurs changements sont annoncés dans les domaines de la péréquation financière et de la taxation des entreprises qui nécessitent de trouver les moyens de préserver les financements. Autre grand dossier auquel nous portons toute notre attention : la construction des nouveaux quartiers au Sciers et aux Cherpines. La commune aura un rôle important dans les décisions à prendre pour l’aménagement de plusieurs parcelles et la construction de logements à la fois écologiques et à loyers abordables.

Septembre 2015 : Merci à vous !

Une nouvelle législature commence et nous voulons remercier les électrices et électeurs qui ont élu-e-s Richard Jeanmonod, Maurice Gardiol et Nathalie Ruegger. Avec les autres membres qui figuraient sur notre liste, nous allons continuer à travailler ensemble pour étudier les divers dossiers à l’ordre du jour du Conseil municipal et préparer des propositions en lien avec le programme que nous avons présenté. Nous restons également à l’écoute de toute personne ou association de notre commune souhaitant partager des préoccupations ou des suggestions pour permettre un vivre ensemble convivial et solidaire dans nos quartiers.

Mai 2015 : Stop TiSA ! Stop au transport de chlore !

Au Conseil municipal de Plan-les-Ouates, les groupes PS et Verts ont réussi à faire accepter deux résolutions demandant au Conseil administratif d’intervenir auprès des autres communes genevoises, des autorités cantonales et fédérales. La première afin de s’enquérir des accords TISA négociés dans une grande opacité et s’opposer à toute libéralisation des services publics. La seconde pour s’opposer à la poursuite du transport du chlore par rail. Une belle victoire obtenue grâce à un dialogue sans relâche auprès des autres groupes.

Avril 2015 : Toutes et tous pour un, sans privilèges (élections)

panorama mousquetaires

Merci aux électrices et aux électeurs qui ont soutenu nos candidat-e-s pour le Conseil municipal et le Conseil administratif de Plan-les-Ouates ! Le PS de Plan-les-Ouates a fait une très belle campagne sur le terrain. Bravo aux élu-e-s et aux viennent ensuite ! La progression du PS par rapport à l’élection précédente avoisine 1% et celle de nos alliés Verts est de presque 2,5%. Un bon résultat pour les forces de gauche dans notre commune. Bravo aussi à notre candidat commun pour le Conseil administratif, Thierry Durand, qui a été très bien élu lors du deuxième tour.

Décembre 2014 : Deux projets entre passé, présent et futur

La nouvelle constitution genevoise, adoptée par le peuple en 2012, a introduit un article permettant aux collectivités publiques de constituer des réserves anticycliques afin de mieux tenir compte des fluctuations de la situation économique. Notre groupe demande que cette disposition soit appliquée dans notre commune en évitant à l’avenir des baisses irresponsables du centime additionnel. Les modifications envisagées dans la taxation des entreprises risquent en effet de toucher sérieusement nos comptes ces prochaines années. Ce point de vue a été partagé par une majorité du Conseil municipal lors de sa séance du 9 décembre 2014.

Notre groupe a aussi soutenu le rachat par la Commune de la distillerie de Saconnex d’Arve, non seulement parce que c’est une manière de maintenir un patrimoine et un savoir-faire centenaire, mais aussi parce que cela devrait permettre des projets créatifs et en faveur de l’intégration professionnelle.

Les actualités politiques des précédentes législatures ont été archivées.